↑ Retour à Les Groupes

Aloha Orchestra

 

« Sous les pavés, la plage ! » scandaient les révolutionnaires d’un printemps après lequel la face du pays ne serait plus vraiment le même… Un demi siècle plus tard, on découvre sous la grisaille très mancunienne de Normandie un peu de soleil pop, la touffeur de bourrasques électriques invitant les dancefloors à se réveiller et s’épanouir au rythme de décharges mélodiques d’une efficacité redoutable, de celles qui vous empêchent de dormir tant l’entêtement se fait coriace. « Aloha » pour le caractère envoutant de ces petits hymnes hédonistes, « Orchestra » pour le collectif : 5 multi-instrumentistes injectant des harmonies vocales et nappes analogiques sur de véritables pépites synth-pop. Les tropiques à portée d’ampli, la critique se veut déjà élogieuse pour ces nouveaux lauréats du Booster Haut-Normand, fraichement pré-sélectionnés pour les inouïs du Printemps de Bourges. La perfide Albion avait AltJ, Hot Chip, la Californie Local Natives, la Normandie tient là de dignes héritiers.