«

Déc 12 2016

Les iNOUïS 2017 : 5 lauréats pour la Seine-Maritime et l’Eure

 
 

Le jury des iNOUïS s’est réuni ce jeudi 08 décembre afin de procéder à l’écoute des 84 dossiers qui avaient été déposés en Seine-Maritime et dans l’Eure.
De belles découvertes, beaucoup de qualité, mais seulement 5 places disponibles pour l’audition régionale qui se tiendra le mercredi 18 janvier 2017 au 106 (Rouen).

 

Découvrons sans plus tarder les 5 lauréats.
Ils se produiront sur scène dans le cadre d’une audition publique gratuite (sur invitation à retirer sur Digitick). A l’issue de cette prestation, un ou plusieurs projets auront peut-être la chance de se produire au Printemps de Bourges en avril 2017.

 

 


 

RILES
Hip-Hop – Rouen
https://www.facebook.com/0riles

 

 

Rilès est un auteur compositeur interprète de 20ans et vient de Rouen. Après l’obtention de son bac avec mention il décide de s’inscrire en Fac d’Anglais et grâce à la bourse du mérite il monte son propre studio d’enregistrement. Il apprend dès lors les techniques d’ingénierie du son et de mastering afin de tout faire par lui même, de l’écriture jusqu’au rendu final. Do it yourself en leitmotiv, il écrit, réalise et monte également tous ses clips.
Sa musique à la frontière du rap, du r&b et de la pop voit se rencontrer autant ses influences américaines (Kanye West, Chance the Rapper, Russ..) que des sonorités issues de ses origines Kabyle et de ses années de Capoeira. Artiste crossover, il est également peintre.


 

TIERS-MONDE
Hip-Hop – Le Havre
https://www.facebook.com/TIERSWORLD

 

 

« Esclave ou maître » ? Comme un symbole, c’est l’artiste Tiers Monde qui pose la question avec son premier album solo TOBY OR NOT TOBY, paru en 2014. Comme une réponse il a nommé son second projet, sorti en avril 2016, NO FUTURE. Un projet faisant écho à une carrière déjà bien remplie en groupe avec Bouchées Doubles (qu’il forme avec Brav), La Boussole ou encore, en solo, avec sa mixtape BLACK TO THE FUTURE, sortie en 2012. Une longue et enrichissante expérience qui lui a permis de murir sa musique dans sa terre natale havraise. Tiers Monde s’est
rapidement affirmé comme un compétiteur hors pair avec une aisance certaine en termes de flow et dans le choix des mots.


 

LOYA
Electro Maloya – Rouen
https://www.facebook.com/loyaproject

 

 

Lorsqu’il quitte l’ile de la Reunion, ce compositeur multi-instrumentiste emporte dans son sac une poignée de terre, de l’eau de source, du feu et des airs familiers qui accompagnent chacune de ses représentations. A la recherche de ses racines multiculturelles, il expérimente différentes formules musicales.
En 2009, en arrivant a Rouen, Sébastien s’est d’abord positionné en DJ pour faire découvrir ici les sons jaunâtres et arides de son Afrique et des Mascareignes. Apres quelques représentations dans les lieux nocturnes de Normandie, il prend conscience des pouvoirs mystiques de cette musique. Une musique qui parle au coeur, qui murmure a l’oreille du monde, inspirée directement des ’70 et de l’Afrobeat de Fela Kuti.

 


 

METRO VERLAINE
Pop Rock – Evreux
http://metroverlaine.net/

 

 

“J’irai crever à Manchester” entonne Metro Verlaine sur une chanson conjuguant désespoir et morgue altière. Ce tube potentiel place ces quatre Normands parmi les formations à surveiller de près. À la manière d’Entracte Twist ou Lescop, Metro Verlaine ravive la flamme d’un rock romantique et noir, existentiel et écorché.
Si les influences sont tout aussi musicales que cinématographiques ou littéraires (un tel nom, évoquant la poésie française et le groupe Television, ne se choisit pas au hasard), la bande n’oublie jamais d’insuffler énergie rêche et groove tendu, terre-à-terre. Porté par le timbre grave de Raphaëlle, le quatuor s’appuie sur une rythmique sèche et sommaire.


 

MNNQNS
Rock – Rouen
https://www.facebook.com/mnnqns

 

 

Il y a comme un parfum de gangs dans les artères Rouennaises. Les quatre membres de MNNQNS (lire Mannequins) écument en premier lieu l’éclate destroy au sein de formations nommées Gordon Melon et No Tropics. Facile d’imaginer un début d’adolescence tout feu tout flamme, rigolarde et volontairement excessive (délires scéniques, alcool à gogo, attitudes punk). Et puis, comme pour beaucoup de groupes prenant très au sérieux la musique (ou, du
moins, se découvrant un potentiel à force de concerts), les quatre amis, en 2013, choisissent d’unir leurs énergies respectives à des fins plus ambitieuses, probablement plus proches de leur idéal rock’n’roll. Jusqu’ici, rien de bien original. Sauf que, voilà : pas question, pour MNNQNS, de bêtement réciter les leçons d’hier ; pas question de laisser surgir les influences (citons Television, Stone Roses ou The Smiths) sans y adjoindre une touche personnelle, le petit plus qui transforme l’affaire en bingo.
(Aurélien Claustre)


Le jury était constitué, cette année de :
Arthur Lombard – Le 106
Gildas Clet – Les Terrasses du Jeudi
Alban Legrand – Le Silo
Nicolas Leborgne (Moskito) – Radio HDR
Marina Parks – RMAN
Damien Queverdo – Principe Actif
Simon Oheix – 1001 Prods
Adam Monroe – West Mastering Studio
Quentin Auzunneau – La Sonothèque de Normandie
Matthieu Lechevallier – Le Tetris – Antenne iNOUïS Seine-Maritime/Eure
Conseillée artistique : Fredérique De Almeida – Noisette Prod
Invitée (sans droit de vote) : Rita Sa Rego – Directrice des iNOUïS du Printemps de Bourges
Invitée (sans droit de vote) : Bénédicte Le Pennec – Le Far – Antenne iNOUïS Manche/Orne/Calvados